29 avr. 2012

Les noces du printemps et de l'eau


Les elfes adorent les fêtes, célébrer les éléments et le passage des saisons si possible de la façon la plus spontanée possible, c'est ainsi qu'hier profitant d' une éclaircie ils sont venus nous chercher pour célébrer les noces du printemps et de l'eau. Nous sommes d'abord allés nous recueillir près des vieilles mares toujours pleines de mystères et de grenouilles. Nous avons traversé la prairie sous un arc-en-ciel de toute beauté et les elfes des bois nous ont entraînés au coeur de la forêt à la poursuite d'un ruisseau gonflé par les pluies. C'était comme si on entrait dans une cathédrale de verdure, le sol était tapissé de populages et d'anémones, les arbres verts de mousse, les oiseaux chantaient haut dans les branches, la lumière perçait entre les arbres  pour jouer avec l'eau. Le ruisseau qui dégringolait en cascades nous a emporté dans un tourbillon de folie et de poésie. L'eau, les chants et les rires des elfes se sont alors mêlés au rythme de nos coeurs pour créer une  fantastique farandole


J'aime ce ruisseau, c'est là, par un doux après-midi d'hiver que j'ai lu le Livre du Thé d'Okakura Kakuzô . Délicatesse, harmonie, élégance : ce livre et ce lieu se mariaient à la perfection. C'est ici aussi, qu'à l'automne j'ai entendu un cerf bramer juste à côté de moi, là que je l'ai entendu courir en faisant craquer les branches sans jamais, jamais, le voir. 


Ce printemps si humide est l'occasion d'approfondir notre lien avec la pluie pour cela nous pouvons nous aider d'un merveilleux livre : "Aimer la pluie, aimer la vie" de Dominique Loreau (J'ai Lu).

"La pluie, écho d'un autre monde, peut nous entraîner, nous happer et nous éloigner du réel. Faire un retour à l'origine du monde, vivre le dionysiaque, saisir les limites de l'extrême, percevoir le vide du cosmos empli d'énergie vitale, c'est une joie indescriptible. on s'éprouve alors comme une partie de l'univers."

"De la pluie émane un sentiment de mystère divin : présence au monde d'un ordre spirituel, fenêtre ouverte sur la nature transitoire de notre condition et sur l'idée que rien, en ce monde, n'a d'existence en soi. La pluie ouvre à la transcendance. Elle est la voie de l'approfondissement vers le simple, le naturel, l'essentiel, le détaché."

Vous pouvez aussi aller faire un tour sur Fabulo pour y lire l'histoire du Faiseur de Pluie une des plus belle histoire que je connaisse !


sur le chemin du retour j'ai croisé un couple qui s'entraînait pour le pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle. Lui s'est arrêté  pour me demander tout étonné : "Avez-vous déjà vu autant d'eau ?" Il avait un magnifique parapluie, grand comme un parasol !

24 commentaires:

  1. J rentre d'une ballade dans mon village: distribuer le pain sec aux canards, observer la nature entre deux averses, confectionner un terrarium pour mon petit korrigan passionné par les escargots et lire ton billet comme jolie conclusion de cet après-midi dominical!
    Et t'inviter à lire De la pluie de Martin Page.
    Bonne fin de journée...

    RépondreSupprimer
  2. Voilà une bien jolie journée Mirontaine ! Le temps de ces derniers jours convient parfaitement à la passion de Petit Korrigan, la chasse aux escargots à dû être fructueuse ! Le livre de Martin Page à l'air génial, merci beaucoup !

    Bise

    RépondreSupprimer
  3. Stéphanie coucou
    merci pour ton texte j'aime cette façon de raconter aussi simplement que possible avec de plus de très belles photos*
    J'irai lire cette histoire que je ne connais pas*
    J'aile aussi les ruisseaux et m'installer sans rien dire en écoutant tout simplement l'eau qui chante tout doucement*
    je te souhaite une belle soirée avec un livre peut-être!!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
  4. France, moi aussi j'adore m'asseoir au bord des ruisseaux et écouter le chant de l'eau ce sont toujours des moments magiques !
    Merci pour tes mots et belle soirée à toi aussi.

    RépondreSupprimer
  5. Que c'est beau! Les images! Les mots! Et je note: encore un livre à lire de Dominique Loreau! hi hi 8)

    RépondreSupprimer
  6. Merci pour ton enthousiasme VertGrenouille ! Oui on ne se lasse pas des livres de Dominique Loreau toujours passionnants et pleins de poésie.

    RépondreSupprimer
  7. Quelle belle balade tu nous offres le long du ruisseau! J'ai adoré!
    Je te raconte une petite anecdote? J'ai ouvert la page de ton blog et... j'ai entendu un oiseau... un chant tout près que je ne connaissais pas. Vivement j'ai pris mon appareil photo et je suis sortie en pyjama, toute ébouriffée pour essayer de photographier l'oiseau qui chantait à ma fenêtre. C'est en revenant bredouille que j'ai vu que le son venait... d'ici. :)

    Merci pour l'exercice matinal et bonne journée!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'adore ton anecdote Fée des Bois, les oiseaux de la prairie sont de joyeux farceurs !!! Néanmoins avec tous les beaux oiseaux que tu as chez toi nous aurons encore de bien belle photo de ta part !

      Supprimer
  8. Merci pour cette incroyable balade pleine d'énergie des cycles nouveaux... j'ai les pieds un peu mouillés et le bas du pantalon a encore des traces de boue et des petites feuilles vertes... hihi! des petits elfes se sont accrochés à l'ourlet parce qu'ils voulaient visiter la Suisse ;) Je les ramènerai dans tes bois dès qu'ils auront tout vu ici! A bientôt...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis contente que tu aies perçu l'énergie de ce lieu et de cet instant Isabelle ! Je ne me fais pas d'illusion les petits elfes ne voudront jamais revenir dans la prairie, ton pays est si beau et tu en connais tout les endroits les plus féeriques !!!

      Supprimer
  9. Quel magnifique billet petite Prairie ! Les noces du printemps et de l'eau ! Et tes photos sont si belles !
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci d'être venue partager ce moment avec nous Pétales de fées !

      Supprimer
  10. bonjour quelle jolie façon de raconter l'eau et puis les photos sont superbes
    bon mardi
    alixe

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Alixe merci et bienvenue dans la prairie !

      Supprimer
  11. Bonjour je te souhaite un beau 1 MAI

    Le premier Mai c'est pas gai, Je trime, a dit le muguet, Muguet, sois pas chicaneur, Car tu donnes du bonheur.
    [Georges Brassens] bisou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de partager ce joli texte avec nous France !

      Supprimer
  12. You have such a poetic sense! I loved looking at your pictures, reading your post listening to the sounds. Nature brings to us peace. I wish you a happy May Day.
    Hugs Rosemary...xx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, nous pouvons trouver la paix au coeur de la nature Rosemary, s'imprégner de l'énergie l'eau, admirer la beauté des fleurs et des paysages tout cela nous apaise et nous inspire !

      Supprimer
  13. De belles photos, belles comme l'eau des ruisseaux de la prairie ...
    Peut-être ces promeneurs pélerins passeront-ils au jardin. Mon billet les préparera !

    RépondreSupprimer
  14. Coucou Adiante, en tous les cas si je les revois je leur parle de ton jardin !

    RépondreSupprimer
  15. Quelle beauté et quelle fraicheur!
    Tes images sont fanastiques.Ce paysage m'apporte de la paix.
    Bises.
    M. Emília

    RépondreSupprimer
  16. Merci beaucoup Maria Emilia ton commentaire me touche !

    Bise

    RépondreSupprimer

Chaque petit brin d'herbe déposé fait verdir la prairie de plaisir !