15 janv. 2012

Pour mes amis jardiniers !



Chers amis jardiniers vous qui êtes nombreux à venir flâner dans la prairie, ce livre est pour vous !!! Si vous possédez (et je n'en doute pas) une bonne dose d'autodérision vous allez passer un merveilleux moment à rire de tous vos travers, petites manies et autres obsessions . D'abord il faut faire connaissance avec le jardinier et son jardin mais voilà qui n'est pas facile :

« Je vais vous dire à quoi vous reconnaîtrez un véritable jardinier. Il faudra que vous veniez me voir, vous dit-il, il faudra que je vous fasse visiter mon jardin. Lorsque vous y allez pour lui faire plaisir, vous voyez au milieu des plantes pointer son postérieur. Je suis à vous à l'instant dit-il par dessous les bras, le temps de planter ceci. - Je vous en prie, ne vous dérangez pas, dites-vous aimablement. Après quelque temps il a sans doute fini de planter; en tout cas, il se lève, vous salit la main et , la figure rayonnante d'hospitalière bienveillance: Alors venez-voir, c'est un petit jardin il est vrai, mais... un instant, dit-il; et il se penche sur une plate-bande pour arracher quelques mauvaises herbes. Venez-donc, je vais vous montrer un dianthus musalae, vous m'en direz des nouvelles. Bon Dieu, voilà un endroit que j'ai oublié de piocher ! dit-il en se mettant à gratter le sol. Au bout d'un quart d'heure il se redresse. Ah, je voulais vous faire voir cette clochette, la campanula wilsonae. C'est la plus belle campanule qui... Attendez, il faut que j'attache ce delphinium. Quand il l'a fait, il réfléchit: Ah oui, vous voulez voir mon erodium. Une minute, le temps de transplanter cet aster, il est trop à l'étroit. Sur quoi vous partez sur la plante des pieds, laissant son postérieur pointé au milieu des plantes. »


Ensuite vous découvrirez que le jardinier est orgueilleux, ne supporte pas d'avoir tort et par conséquent d'une mauvaise foi sans bornes :

"Regardez dit le propriétaire, rempli d'orgueil, à ses invités, voilà une étrange variété de campanule, hein ? Personne n'a encore pu me l'identifier; je suis curieux de savoir l'air qu'elle aura quand elle aura fini de pousser."
- Ça, une campanule ? dit un invité. Mais ça a des feuilles comme le raifort.
- Allons donc, le raifort ! réplique le propriétaire. Le raifort a des feuilles beaucoup plus grandes et pas si brillantes. C'est certainement une campanule, mais peut-être - ajoute-t-il avec modestie - est-ce là une espèce nouvelle.
Grâce à une abondante humidité, ladite campanule pousse avec une vitesse qui suscite l'étonnement.
Regardez dit le propriétaire, vous prétendiez qu'elle avait des feuilles de raifort. Vous avez déjà vu quelquefois un raifort qui eût des feuilles aussi grandes ? Mon cher, c'est quelque campanula gigantea, elle va avoir des feuilles de la grandeur d'une assiette.
Eh bien, en fin de compte, sur cette campanule unique au monde commence à se former une fleur et... ma foi, ce n'est tout de même pas autre chose qu'un raifort; le diable sait comment il est venu se loger dans ce pot.
Dites-moi, demande un invité quelque temps après, où est passée cette campanule géante ? Elle ne fleurit pas encore ?
- Ne m'en parlez pas. Elle a crevé. Vous savez, avec ces variétés rares et délicates... Ça devait être quelque hybride.


Mais une fois que le jardinier aura trouvé du temps à vous accorder vous pourrez découvrir que la fréquentation des plantes et le rythme des saisons en ont fait un  poète et un philosophe.

"L'avenir n'est pas devant nous , car il est déjà sous les espèces de ce germe; il est déjà parmi nous, et ce qui n'est pas à présent parmi nous n'y sera pas non plus dans l'avenir. Nous ne voyons pas les germes parce qu'ils sont sous la terre; nous ne connaissons pas l'avenir parce qu'il est en nous. Parfois, il nous semble que nous sentons la pourriture, encombrés que nous sommes de vestiges desséchés du passé  mais si nous pouvions voir tous les rejets gros et blancs qui se frayent un chemin à travers cette vieille terre de civilisation qui s'appelle "aujourd'hui" toutes les graines qui germent en secret, tous les vieux plants qui se rassemblent et se ramassent pour former un germe vivant, qui un jour éclatera pour créer une fleur vivante, si nous pouvions voir ce fourmillement caché de l'avenir au milieu de nous, il est sûr que nous dirions que notre mélancolie et notre scepticisme sont de grandes sottises et que le meilleur de tout, c'est d'être un homme vivant, je veux dire un homme qui croît."

Karel Čapek - L'année du jardinier

21 commentaires:

  1. Ah ! Génial ! Il est écrit pour moi !
    Bisous

    RépondreSupprimer
  2. Oui pétales je suis sûre que tu vas te régaler !!!

    RépondreSupprimer
  3. Je m'empresse de courir à la recherche de ce trésor.

    RépondreSupprimer
  4. Réponses
    1. J'ai oublié de dire (qu'est-ce qu'elle est bien cette nouvelle fonction!) que les images de cet article sont SUBLIMES et que la couverture du livre est sans conteste la plus belle du monde.

      Supprimer
    2. Merci Stéphanie j'adore les lupins et j'aime ces perles de rosée toujours disposées élégamment sur leurs feuilles. Je suis d'accord avec toi cette couverture est une des plus belles que je connaisse !

      Supprimer
  5. Et oui là je pense que je vais le lire ce livre et je vis voir si je le trouve
    C'est même génial ces lignes avec pas mal d'humour aussi
    Je te dirai si j'ai aimé ce livre il me faut tout d'abord le trouver
    Mais je pense qu'il est aussi pour moi
    Alors merci
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense France que tu vas bien rire c'est un des livre les plus drôle que j'ai jamais lu, ça n'est pas un livre rare, tu le trouveras facilement...

      Bise

      Supprimer
  6. Chyba muszę tą książkę przeczytać, bo TŁUMACZ GOOGLE nie dał rady za dobrze przetłumaczyć :-(. Pozdrawiam ciepło.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Giga, yes the translation is not always good, despite this, you try to undertand, thank you !

      It's a very good book !

      Supprimer
  7. C'était assez familier... faut que je lise ça!
    Merci pour cette belle découverte!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fée des bois j'espère qu'il te plaira, merci de la visite !

      Supprimer
  8. Muito bonita a imagem, o texto é perfeito. A capa do livro é perfeita. Adorei.Ótima semana cheia de coisas especiais. Beijos

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de ta visite Smareis et pour tes mots si chaleureux !

      Supprimer
  9. Je viens te dire bonjour en espérant que tu vas bien
    TU sais ici il fait si beau un temps de printemps
    Alors je vais retourner dans le jardin
    Je viens te répondre chez toi c'est plus simple pour moi
    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
  10. Je passe te dire bonjour
    et je te souhaite une belle journée bisou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou France, il fait bon ici mais pas trop de soleil !

      bise

      Supprimer
  11. Bonjour. J'ai ce livre. Ce livre le très drôle que j'ai jamais lu.
    Merci pour ces belles photos. J'adore les lupins bleus.
    J'aime ces perles de rosée toujours disposées élégamment sur lupins feuilles.
    Très bon dimanche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Sandra, oui c'est un livre très drôle, j'ai beaucoup ri, moi aussi j'adore les lupins.

      Merci de ta visite

      Supprimer

Chaque petit brin d'herbe déposé fait verdir la prairie de plaisir !