2 janv. 2009

Treize lunes - Charles Frazier - Editions de l'Olivier



A douze ans, Will Cooper est vendu par son oncle et sa tante, il va devoir s'occuper d'un comptoir commercial situé en territoire Cherokee. Là-bas, Bear, un chef indien va en faire son fils adoptif. Will, garçon très cultivé, grand lecteur, va devenir avocat et va consacrer sa vie à essayer (pas toujours de façon honnête, loin de là !) d'empêcher les colons blancs de dépouiller les siens de leur terre. C'est un livre magnifique, plein d'humour malgré la gravité du sujet, les descriptions des paysages (parfois sur plusieurs pages) sont sublimes. Les personnages sont fascinants, complexes à souhaits tel Featherstone mi-voyou, mi-gentleman que Will admire et déteste en même tant, il faut dire qu'il est le mari de Claire, le grand amour de Will...
Pour vous donner une idée de la beauté de l'écriture de Charles Frazier voici un extrait, pour déclarer son amour à Claire, Will fabrique une sorte de petit aérostat dans lequel il glisse un poème :
" Un jour que Claire passait au magasin pendant une période de temps clément et de nouvelles lunes, je lui ai dit : "Sois à ta fenêtre. Après minuit."
Tapi dans l'obscurité devant la maison, j'ai mis feu aux chandelles, soutenu le ballon au-dessus de la chaleur. Il s'est élevé comme l'esprit d'un mort, globe de plasma lumineux dans le ciel noir. Claire s'est penchée par la fenêtre jaune, simple silhouette. Elle n'a pas touché l'aérostat ; elle a juste attrapé le petit rouleau de papier, l'a attiré à elle, coupé le fil de soie avec ses dents et a laissé la nef poursuivre son vol.
il y eu un souffle de brise, comme un discret soupir de la nuit. Il n'a même pas fait frissonner les feuilles mortes sur le sol mais il a suffi à éloigner le ballon de la façade dans une trajectoire descendante qui l'a entraîné au-dessus d'un champ de maïs, tout près de la terre maintenant, sa lueur mystérieuse passant sur un fond d'arbres obscurs. Et puis il est tombé dans une petite meule de débris de maïs desséchés, la sphère s'est effondrée, la nacelle s'est renversée, et soudain les tiges craquantes se sont embrasées et c'était comme si une balise avait été allumée dans le champ, des flammes de trente pieds de haut qui sifflaient et crépitaient.
J'ai reporté mon regard sur la fenêtre de Claire, qui s'est brusquement éteinte."
C'est un livre idéal pour des lectures dans les prairies ou les bois...

2 commentaires:

  1. Très intéressant, cela me donne envie de le découvrir !

    RépondreSupprimer
  2. Oui, c'est vraiment un livre enchanteur !

    RépondreSupprimer

Chaque petit brin d'herbe déposé fait verdir la prairie de plaisir !